jeudi 12 janvier 2017

Immatriculations 2016

L'Alfa Romeo Giulia Veloce bientôt sur les routes belges


2016, encore une année derrière nous. Après quelques années de vaches maigres, c'était enfin une année de nouveautés pour le groupe FCA, et vu qu'il s'agissait de nouveautés printanières, on pouvait s'attendre à voir la progression du groupe se confirmer sur le marché belge. Las ! Dans une excellente année pour l'ensemble du marché belge, puisque 539.519 voitures neuves ont été immatriculées en 2016 (soit 7,1% de plus que l'année précédente), les immatriculations de nouvelles italiennes ne font pas vraiment bonne figure, comme le montrent les chiffres repris dans le premier tableau ci-dessous.


20162015
marquenombrepart de marchénombrepart de marché
FIAT14.8482,75 %13.9022,77 %
ALFA ROMEO2.0050,37 %2.0540,41 %
MASERATI3110,06 %3070,06 %
LANCIA2050,04 %3620,07 %
FERRARI700,01 %810,02 %
LAMBORGHINI180,00 %220,01 %


Même si plus de Fiat neuves ont été immatriculées en 2016, Fiat et Alfa Romeo n'ont pas vu leurs ventes croîtrent aussi fort que celles de l'ensemble du marché belge, et leurs parts de marché ont donc légèrement diminué. Alors que l'année 2015 avait vu la commercialisation de la 500 X, de la Tipo 3 volumes et le restylage de la 500, 2016 s’annonçait un meilleur cru, avec les nouvelles Tipo 2 volumes et break, la nouvelle 124 Spider, et la très attendue nouvelle Giulia, sans parler des évolutions esthétiques des Abarth, Mito et Giulietta. On pouvait donc espérer que ces nouveautés allaient permettre à Fiat et à Alfa Romeo d'augmenter sensiblement leur part de marché. Il n'en est donc rien, et pour Fiat (voir le tableau ci-dessous), le deuxième semestre 2016 a même été synonyme d'un net recul en terme de pénétration, alors que l'effet des nouveautés 2016 aurait dû s'y faire plus sentir.


2ième semestre 20162ième semestre 2015
marquenombrepart de marchénombrepart de marché
FIAT6.0212,62 %6.3392,98 %
ALFA ROMEO1.0420,45 %8510,40 %
MASERATI1640,07 %1150,05 %
LANCIA760,03 %1450,07 %
FERRARI240,01 %390,02 %
LAMBORGHINI100,00 %60,00 %

Malgré le bon accueil que lui a réservé la presse, la Fiat Tipo serait-elle déjà délaissée par les services commerciaux de l'importateur, comme le sont pratiquement toutes les Fiat hormis la ou les 500 ? On en aura une idée plus précise lors du prochain salon de Bruxelles, mais si la Tipo ne parvient pas à se faire une place dans son segment, quel modèle soutiendra les ventes de Fiat et comblera l'essoufflement inéluctable de la petite 500, qui fêtera déjà ses 10 ans en juillet 2017 ? Elle a bien tenu le coup jusqu'ici, aidée par des nouveautés régulières : le cabriolet, le twinair, le restylage de 2016. Cependant à l'heure actuelle, 10 ans c'est énorme pour une voiture, et je crains qu'elle ne puisse plus se renouveler autant et que ses ventes diminuent régulièrement. Ce ne sont pas celles des Punto et Panda qui pourront compenser, loin de là , le grand public belge ignorant probablement que ces modèles sont encore commercialisés...

Fiat Tipo 5 portes et break, encore trop rares en Belgique


Heureusement, pour Alfa Romeo, le deuxième semestre s'avère plus positif et laisse entrevoir de meilleures perspectives, la Giulia étant de plus désormais proposée dans de nouvelles variantes Veloce. On espère aussi que la prochaine milanaise, au format Suv et joliment baptisée Stelvio, sera introduite en 2017 sur notre marché.

Inutile de commenter les ventes de Lancia, qui seront tristement nulles dans quelques semaines. Par contre, et en se basant à nouveau sur les chiffres du second semestre, Maserati connait une nouvelle embellie, grâce à la commercialisation du Levante et aux mises à jour récentes des deux berlines de la gamme, les Quattroporte et Ghibli.

L'impressionnante Maserati Levante


Et à l'étranger me direz-vous, les situations sont elles comparables, ou bien le marché belge reste-t-il atypique et peu favorable aux italiennes, vu la part importante des voitures de société chez nous ?

En Italie, dans un marché qui progresse de 15,8 % par rapport à 2015, le groupe FCA fait globalement mieux, avec une progression de 18,5 %. Au sein du groupe, c'est la marque Jeep qui se distingue (+ 35 %), suivie par Fiat qui progresse de 21,1 %, et Alfa Romeo qui progresse de 19,2 %. Des résultats plus en adéquation avec les nouveautés récemment introduites, mais dans un marché totalement différent du nôtre, car les deux modèles les plus vendus (en décembre 2016) y sont la Fiat Panda et la Lancia Ypsilon...

Plus prés de chez nous, en France, les italiennes font mieux que se défendre. Alors que les ventes de voitures neuves y ont augmenté de 5,1 % par rapport à 2015, Fiat voit sa part de marché passer au-dessus des 3 %, avec une progression de 14,9 %. Alfa Romeo fait encore un peu mieux avec 15,4 % d'augmentation. A noter que parmi les constructeurs importants, seuls Kia, Hyundai et Jeep font mieux, en terme de progression, que les deux plus importants constructeurs transalpins.

Ainsi donc, si le sourire est de mise en Italie, en France, et probablement globalement en Europe, l'importateur belge pour le groupe FCA a des soucis à se faire et beaucoup de travail en perspective pour améliorer le futur bilan 2017.

50 ans après, des similitudes entre les 124 spider, mais Fiat a bien changé

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.